Detroit Wild City




Un extrait du film de Florent Tillon Detroit Wild City ; une ballade le long de la Rouge River, bordée par un énorme complexe industriel (les usines Ford), qui se termine avec un aperçu du manoir d’Henry Ford, sorte de recréation artificielle d’un paradis arcadien. Comme d’habitude, on nage encore en plein paradoxe…


Du même auteur, je vous invite à lire cet article, qui fait un intéressant parallèle entre la ville de Detroit et Delta City, ville du Robocop de Verhoven